Fév 082012
 

Au cours de ma vie cinématographique, j’ai eu plusieurs binômes de cinéma. Quoi est-ce donc ?  C’est quelqu’un avec qui je vais au cinéma régulièrement, voire très régulièrement. Avant de commencer mes études, j’allais peu au cinéma, même si j’adorais ça, parce que ce n’était pas à côté et que j’avais pas un rond.

Et puis, j’ai commencé mes études à Toulouse et j’ai rencontré S. Bien que nos goûts en cinéma différaient parfois, nous avions une niche commune. Et aller au cinéma toute seule, je n’aime pas trop ça. N’ayant pas plus de sous qu’avant (et lui non plus), nous avions pris l’habitude de nous faire la séance du Dimanche matin/midi à 5€ à l’UGC du centre ville. Je ne saurais dire combien de films nous avons vu ensemble car il y en a eu tellement. Je me souviens d’un marathon un après-midi où on s’était fait 3 films d’affilée et puis… et puis c’est avec lui que j’ai vu les 3 opus du Seigneur des Anneaux. Pour la petite anecdote, on s’est retrouvé les 2 premières années exactement à la même place dans le cinéma, ce qui nous avait donné une étrange impression de déjà-vu.

Enfin… J’ai ensuite quitté Toulouse et mon binôme, et mes premiers mois à Orléans, je ne suis que très peu allée au cinéma. Puis, j’ai rencontré A. Lui, il aimait surtout voir les films en VO et le choix à Orléans à cette époque restait relativement limité. Et puis, il avait sa liste de classiques qu’il aurait aimé voir. Donc on allait souvent chez lui pour mater des films ou des séries, d’abord sur son pc puis au fil du temps, il a investi dans un rétroprojecteur. Donc on a fini par regarder sur son mur blanc, en écran géant. C’est avec lui que j’ai vu Princesse Bride par exemple ainsi que les premiers Prison Break. On n’allait parfois au cinéma aussi, avec notre rituel au McDonald’s d’abord.

Quand j’ai quitté la France, on n’a pas pu se résoudre à arrêter de voir des films ensemble. J’ai alors proposé un truc de filles, comme il l’a dit. On regardait les films en même temps, chacun dans son pays, et on n’en parlait après, comme à la bonne époque. Je crois qu’il y a pris autant goût que moi. Ce petit manège a duré plus de 2 ans. La dernière fois que je suis rentrée en France pour le voir, nous étions tellement contents de pouvoir nous faire de nouveau un film à 2 qu’il m’a laissé choisir, et le film et la séance. Ce dernier film, c’était Once. Cela reste un moment ému de notre relation cinématographique.

Voilà, ça fait maintenant quelques années que je n’ai plus de binômes. Enfin, je viens peut-être d’en trouver une. La fille avec qui je suis allée voir Drive. Alors, nous verrons bien si 2012 s’annonce aussi prometteur qu’il en a l’air car j’avoue, avoir un binôme de cinéma me manque.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)