Sep 302012
 

Je n’ai jamais été pacifique. Jamais. Mais j’ai un job qui me correspond bien. Je suis dans le batiment. Plus exactement, dans la destruction de bâtiment et la mort de ses occupants. Tueur à gage quoi, sauf que mes employeurs connaissent mon penchant pour la destruction massive, et que c’est pour ca qu’ils m’engagent. Après mon passage, il ne reste en général plus rien. Ni homme, ni murs, ni objets. Juste une grande surface calcinée et morte. Impossible donc de remonter jusqu’à eux.

Toutes mes opérations se déroulent de la même manière : Nikos charme les gardes aux portes d’entrée par tous les moyens. Parfois en se déguisant en femme, en faisant livrer des pizzas, en mettant un bon match au pub irlandais du coin ou juste avec une bonne mousse. Ce gars connait tous vos points faibles et vous ferait faire n’importe quoi. Même ouvrir la porte à des cinglés comme nous. Puis c’est Obs et Emfy qui font le boulot. Emfy, c’est la copine d’Obs. Quand elle bosse, il bronche pas, il admire. Quand il bosse, elle l’encourage en gueulant comme une cheerleader. Emfy est une garce. Si tu lui montres un mur, elle le bousille, et c’est tant mieux, je la paye pour ca. De toute façon, elle peut pas s’en empêcher : il faut qu’elle fonce dedans, qu’elle distende les parois. Jamais assez de place pour cette fille, elle a la folie des grandeurs. La dentelle, c’est pas son truc, non, quand elle passe, tout trépasse. Je l’ai même déjà vu bousiller des canalisations, c’est pour dire. N’empêche, elle a une de ses classes dans sa petite combi noire… Obs lui, c’est le mec lourd de chez lourd. S’il avance dans le couloir, tu peux crever pour réussir a doubler. Il prend son temps, tout en finesse. Et punaise, il sourit tout le temps. Il bouffe en souriant, il boit en souriant, il tue en souriant. Au contraire d’Emfy qui est chargée de la casse, lui son truc c’est les pièges. Ne serait ce pour qu’on se fasse pas attraper par les poulets. Si tu rentres dans un endroit où il est passé, t’as intérêt à faire gaffe où tu poses les pieds. Ses mines font la taille d’un cheveu. Mais au moins, une mine ca explose proprement. J’ai jamais réussi à m’y faire à ses poisons qui stagnent dans l’air ambiant, où à ses colonies de bestioles qui envahissent les murs. Je trouve ca lâche… Tu respires ca, tu touches ca, tu crèves, sans savoir pourquoi, mais tu douilles bien et les murs s’effritent sans que tu t’en rendes compte, mais un jour, il ne reste que de la moisissure. L’autre truc que j’aime pas chez Obs, c’est qu’en plus d’être gros, il se ballade avec son fatras, et il en oublie un peu partout. Il sème des cartons de matos et des emballages de bouffe partout où il passe. M’enfin, chacun ses vices, et il est trop compétent pour ne pas être engagé.

Ensuite on quitte l’endroit, et en vitesse.

Un jour, j’suis resté près de l’immeuble le temps du processus, avec une tente, un thermos de café, et des sandwichs au beurre de cacahuète. J’me croyais au ciné à regarder un bon film en 3D, son surround, haute définition. Le pied. Les salles qu’Emfy à dégommé, pas de soucis, sauf quand parfois elles explosent parce que les fondations tiennent plus. Auquel cas, la barraque est foutue rapidement. Mais en général, c’est le bordel d’Obs qui fait s’écrouler le truc. Je sais pas comment expliquer. Même à distance, tu sais et tu sens que ça suinte de pourriture. T’as des mines qui s’enclenchent au passage d’un rat et là, bam, c’est une pièce qui explose, dégueulant des miasmes et des poisons qu’il avait mis. Ca fait un joli spectacle, mais à l’intérieur, ca doit pas être la joie. Le pire, c’est quand les cibles rentrent chez elles, persuadées que leurs gardes ont été efficaces. Les cris qu’elles poussent en voyant l’état des lieux, tu les entends résonner longtemps. Tu sais qu’ils ont envie de sortir, mais qu’ils sont empêtrés entre l’horreur de ce qu’ils voient et les pièges d’Obs, surtout. Vraiment pas la joie j’vous ai dit. Ils auraient mieux fait de rester en vacances. La fin, on la connait tous. Les types meurent, et la maison s’écroule.

J’adore mon taff. Mon nom, si vous avez besoin de moi, c’est BPCO. Bronchopneumopathie Chronique Obstructive dixit mon acte de naissance, mais c’est trop long, je préfère BPCO. Nikos est parfois connu sous le pseudo de Nicotine, Emfy d’Emphysème et Obs d’Obstruction Bronchique. Casser du poumon, c’est le pied.

  One Response to “Un job de rêve”

  1. J’aime beaucoup l’approche. Je ne m’attendais pas du tout à cette chute là et du coup, ça me donnerait presque envie d’arrêter de fumer.

    Presque j’ai dit :p

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)