Juin 082014
 

Il était temps, j’ai enfin réussi à obtenir mon permis moto en Belgique. C’est donc toute guillerette que je me suis présentée à la commune de Wavre avec tous mes papiers et des photos d’identité toute fraîches.

Informations préliminaires pour les non-belges
En Belgique, pour le permis moto, on peut, après 6 à 12h de cours (ça dépend de quand on a fait la démarche, la législation a changé en 2013), obtenir un permis provisoire valable un an. Une fois la validité dudit permis expirée, il faut le ramener à la commune. Car en effet, pas de préfecture (ou sous-préfecture) en Belgique, c’est un des bureaux de la commune qui s’occupe de délivrer les permis de conduire.

Commune de Wavre
Je me rend donc aujourd’hui Vendredi 25 Avril au guichet qui délivre les permis de conduire, avec de nouvelles photos et tous les papiers que j’ai en ma possession jusqu’à mes quitances de cours (pour être sûre).

Et là, c’est le drame !

J’avais oublié que quand venant redéposer mon permis provisoire, la dame de la commune m’avait prévenu que je devrais faire une demande à la préfecture qui m’a délivré le permis de conduire voiture en France. Cette demande consiste en un papier justificatif de mes points de permis et ce document doit être récent. Ayant rendu mon permis provisoire en Septembre 2013 et ayant passé mon permis fin Avril de cette année (sans être certaine de le réussir du premier coup en plus), je m’étais dit que je ferai ça juste avant de le passer ce fameux permis. Sauf que voilà, en plus de 6 mois, j’avais complètement oublié.

Me voilà donc repartie, penaude, sans permis. Le dire en français faisait son petit effet (j’ai réussi mon permis mais je ne l’ai pas) mais en flamand, c’était dévastateur : Ik ben geslaagd maar ik heb geen rijbewijs !

Contact avec la préfecture française qui m’a délivré mon permis de conduire B
Je regarde donc sur internet pour voir si ya pas moyen de faire une demande en ligne, comme pour les extraits de naissance. J’arrive bien sur une page qui semble dédiée à la chose mais apparemment, ce ne serait valable que pour les permis émis depuis 2013. Le mien ayant plus de 10 ans, je me décide à appeler directement la préfecture du Lot-Et-Garonne.

Je vous passe les différents interlocuteurs qui m’ont été donnés au téléphone avant d’obtenir quelqu’un qui puisse m’aider. Je tombe finalement sur une dame très aimable qui m’indique comment faire ma demande sur internet (presque le même lien que celui que j’avais trouvé toute seule). Elle en profite pour m’expliquer que c’est un document personnel et nominatif et donc c’est pour ça que ma commune en Belgique ne peut pas en faire la demande d’elle-même. Hop hop hop, je suis les directives (dignes du meilleur labyrinthe) et je commence à remplir ma demande.

Et là, c’est le drame !

Pour demander un relevé des points du permis, il faut habiter en France. Alors j’imagine qu’il y a des français qui vivent en France qui dont ce genre de demandes mais il m’apparaît quand même assez évident que c’est le genre de démarches que beaucoup de Français ayant quitté la France justement font. Soit. Je rappelle la préfecture du Lot-Et-Garone (j’avais pris soin de demander le numéro de ligne directe de la dame par sécurité et j’avais bien fait)

Je lui explique donc la situation, et là, elle est perdue. Bah oui, c’est pas une procédure classique donc elle n’est pas trop sûre mais elle veut m’aider donc elle finit par me passer sa chef.

J’avais une sympathique dame au téléphone, je me retrouve avec un Berserk sans patience. Avec une amabilité digne d’une porte de prison elle m’explique que je dois renvoyer par la poste tout un paquet de documents, avec une enveloppe affranchie avec un accusé de réception qui part de France vers la Belgique. Je demande poliment si ma mère peut venir déposer les papiers (plutôt que je les envoie par la poste depuis la Belgique), ce à quoi elle me répond que non mais que moi je peux venir (c’est cela oui, je vais faire plus de 1500 km pour un fichu papier). Faire les démarches par e-mail ? Non mais je dois vivre dans une autre galaxie, l’email, c’est le mal il paraît.

Je me dis rapidement qu’un un accusé de réception qui part de France vers la Belgique, c’est pas certain que ça puisse s’acheter en Belgique. J’envoie donc tous les scans des papiers demandés à ma mère pour qu’elle s’occupe d’envoyer le tout par courrier postal à la préfecture. Au vu de mon périple, elle décide, bien justement, d’envoyer ça avec un accusé de réception.

Le 30 Avril, elle poste le tout. Le 6 Mai, elle a l’accusé de réception de la préfecture. Le 7 Mai, ils éditent le fameux document (j’ai vérifié vous pensez). Le 13 Mai, ils le postent (sûrement une faille spatio-temporelle). Quelques jours plus tard, le postier sonne à la maison pendant que je suis au boulot.

Fin de l’aventure et obtention du permis
Bien, ce jour-là, je suis tombée sur un postier consciencieux qui n’a pas voulu donner la lettre à mon compagnon (pour une fois réveillé par la sonnette à 8h45) puisque je n’étais pas là. Mais il a bien voulu lui confirmer que le pli venait de France (on se doute donc fortement de ce que c’est). Après cette bataille impromptue avec la poste Belge, j’ai enfin tous les papiers et je préviens au taf que je vais y aller à l’ouverture le jour suivant (un Mercredi), quitte à rattraper mes heures le soir (marre d’attendre à la fin). Nous sommes le 21 Mai. Dans deux jours, cela fera 1 mois que j’ai réussi mon examen pratique pour le permis moto.

J’arrive avec 20 min d’avance et je patiente devant le guichet fermé. Tandis qu’il ouvre, je ronge mon frein, elles sont toutes occupées avec des papiers, bien qu’elles m’aient vu sur ma chaise, emplie d’impatience. Au bout de 5 grosses minutes, l’une d’entre elle me dit Vous pouvez venir !.

J’avais tous les papiers possibles et imaginables avec moi, jusqu’à mes quittances de cours moto. Mais elle se souvenait de moi :

– ça fait un moment que vous êtes venue pour faire votre demande de permis non ? C’est vous la petite française.
– oui, ça fait un mois, la préfecture du Lot-Et-Garonne est bien lente….
– ça dépend des préfectures, on a eu un gars de Martinique, il a donné un coup de fil, 30min plus tard, il avait son papier par e-mail
– ….

Bref, je lui donne le tout et je lui demande quand je peux venir chercher le permis (sachant qu’en théorie, c’est 10 jours ouvrables, soit 2 semaines). Et là, cette fabuleuse dame de la commune de Wavre a illuminé ma journée en me répondant, grand sourire : Venez le chercher Vendredi aprem, comme ça vous pourrez rouler ce week-end

3 jours plus tard, j’avais enfin mon nouveau permis belge auto-moto, je disais un grand au-revoir à la préfecture du Lot-Et-Garonne et au permis à points !

 Posted by at 11:27  Tagged with:

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)