Juin 052012
 

Projet de campagne pour l'utilisation du clignotant par Elodie Renon

Cela faisait des lustres que je n’avais pas pris le volant. Le choc routier a été violent. J’avais oublié que le clignotant orange n’était plus fourni en série sur les nouveaux modèles. Les constructeurs se sont vite rendus compte de l’inutilité de ce voyant qui fait clic-clic au milieu des déjà nombreuses loupiottes blanches et rouges au cul et au museau des voitures. Ajoutez à ça qu’à la place, de sympathiques options sont passées en série telles que le toit ouvrant, les melons air-bags passagère ou encore l’essui-glace qui s’enclenche tout seul. De toute façon, il ne sert à rien ce clignotant, c’est bien connu. Pourquoi signaler aux autres automobilistes que l’on ne va plus en ligne droite ? C’est absurde !

Prenons un exemple simple : le rond-point. C’est pas comme s’il y avait des tas de possibilités, c’est un rond, c’est facile non ? Indiquer que l’on prend une sortie c’est prendre le risque de voir une autre voiture rentrer dans le cercle, vous imaginez les bouchons ? C’est un circuit semi-fermé, avec places limitées. Après, ceux qui attendent pourraient avoir l’idée saugrenue de s’engager avec vous dans cette danse de voitures alors qu’ils sont si bien à l’arrêt attendant leur tour et parfois le laissant passer. Je vous le dis, le clignotant dans un carrefour, c’est dépassé !

Là où le clignotant est devenu le plus démodé, c’est encore sur autoroute. Parce que de toute façon, on va tout droit donc on ne tourne pas. Vous tournez vous quand vous dépassez un camion ? Moi non plus ! Je vais tout droit, le plus vite possible. S’il avance comme un escargot, c’est une évidence que vous allez vous déporter alors pourquoi signaler aux autres usagers une information qui coule de source ? On peut alors avec un plaisir certain déboiter sur la file de gauche, juste devant le nez narquois d’un joli bolide. Il prendra un plaisir certain à écrabouiller son frein pour vous coller au derrière. Il manifestera probablement son contentement d’un joyeux coup de klaxon, prouvant ainsi le bonheur qu’il aura eu à vous apporter son aide dans le dépassement de la tire qui commençait à vous gonfler. Et alors là où le clignotant devient carrément obsolète, ça reste quand même pour revenir sur la file de droite après votre magnifique dépassement en queue de poisson. Si vous vous êtes mis à gauche, c’est bien sûr pour revenir postérieurement sur la file de droite, c’est indubitable. Et c’est sans parler de l’introduction en voie de décélération, si vous êtes dessus, qu’une belle flèche blanche l’indique au sol en plus, c’est que vous la prenez et que vous tournez, non ?

Il existe encore de façon archaïque quelques moniteurs d’auto-école qui vous apprennent à mettre le clignotant pour dépasser un véhicule mal garé sur la voie mais cette pratique se perd dans la désuétude. La nouvelle réforme promet de s’adapter à la disparition progressive mais nécessaire du clignotant, qui ne sera bientôt plus qu’un souvenir des vieux schnocks du précédent millénaire. Non, je vous le dis, le clignotant est une option vouée à s’éteindre dans les plus brefs délais, ne l’utilisez plus !